Allez les amis, petite recette de cuisine...

Ce midi j'ai proposé à mon ogre de Janot et à ma difficile pour les légumes mais pas pour les sucreries de Ginoute un gratin qui tient au corps pour l'un et avec des légumes dissimulés pour l'autre, tout un programme...

J'ai nommé le gratin ravioles du dauphiné/courgettes/tomme de Yennes, eh bien oui, vous allez voir, nous allons devenir autochtones si ça continue ! 

J'ai donc utilisé 3 courgettes, 8 plaques de ravioles du Dauphiné, de fines lamelles de tomme de Yennes (je ne donne pas la quantité, comme ça vous en avez de reste et vous la dégustez avec une tranche de pain de campagne) de l'emmental râpé et de la crème fraîche liquide...

P1050143

J'ai disposé mes courgettes, coupées en rondelles au préalable, de manière à former une première couche, puis j'ai mis 2 plaques de ravioles du Dauphiné, puis de nouveau les courgettes et ainsi de suite jusqu'à épuisement des stocks...

P1050142

P1050147

Puis sur la couche supérieure j'ai réparti ma tomme de Yennes coupée en fines lamelles, puis j'ai saupoudré un peu d'emmental râpé, point trop n'en faut. J'ai ensuite versé de la crème liquide sur le dessus de manière à ce que le gratin soit onctueux.

P1050149

Un petit passage au four d'environ 30/40minutes et le tour est joué...

P1050161

Autant vous dire que tout le monde a adoré, je n'ai volontairement pas rajouté de sel (ça je le mets en dernier comme ça je vérifie si vous lisez tout le post !! ) car les ravioles et le fromage salent bien assez le tout.

J'avais aussi fait le dessert, intitulé "yaourts aux carambars", mais je crois qu'il ne mérite pas plus d'une ligne sur ce blog, quel gâchis, et dire que c'est la mode sur la blogosphère en ce moment... pfu !

Allez à bientôt les amis...